Chirurgie orale

Dernière mise à jour : 25 février 2017

Ces pages traitent de la spécialité en chirurgie orale sous forme d’articles de fond ou de billets d’humeurs. L’objectif est d’amener une synthèse des informations trouvées sur la toile et surtout de fournir une base de réflexion sur la spécialité dont les contours pratiques sont encore mal définis.

Voir la page de wikipédia sur la chirurgie orale

Entre les rumeurs et les fausses vérités savamment distillées il est assez difficile de s’y retrouver. Le diplôme (DESCO) étant identique pour les médecins et les odontologistes on note des disparités importantes dans les modalités d’exercice en fonction de la filière d’origine du praticien. Qui plus est, la majorité des DESCO existant aujourd’hui sur le marché du travail sont attribués par des commissions de qualification à des chirurgiens dentistes en exercice. Les praticiens ayant accompli l’intégralité du cursus (8 semestres d’internat dentistes ou médecins) sont encore très minoritaires, pourtant ce sont eux les détenteurs de la "vraie" spécialité de demain. Il convient de les aider à débroussailler le terrain sur lequel ils viennent accomplir l’intégralité de leur carrière.

En France les instances médicales et dentaires ont un histoire émaillée de confraternité et d’oppositions, d’acceptations et de renoncements. Les enjeux liés à certaines disciplines sensibles telles que l’implantologie, le chirurgie orthognatique ou la parodontologie chirurgicale, bien que toutes inscrites dans la capacité professionnelle du chirurgien oral, génèrent des frictions importantes au sein même des corps enseignants. La chirurgie orale d’aujourd’hui est donc le fruit d’un équilibre de tensions plus que d’une paisible convergence vers un but commun. Finalement c’est la compétence des praticiens, et par extension la santé du public qui est en jeux. D’où la nécessité de ces pages.

Ce site est créé et animé par Philippe LAPEYRIE si vous souhaitez vous exprimer dans ces pages veuillez s’il vous plaît envoyer un mél afin de convenir des modalités de publication.

L’IGAS saisie du scandale des centres dentaires à bas prix Dentexia

Au moins 2.000 patients ont été victimes des centres dentaires à bas prix Dentexia. Ils ont payé pour des soins qui n’ont jamais été réalisés. Le 29 avril, l’IGAS a été saisie du dossier et des numéros dédiés ont été mis en place pour les patients. Retour sur un scandale sanitaire et financier.

Voir l’article complet sur le site "Marianne"

Suspension d’utilisation des implants dentaires de la société MEDICAL PRODUCTION

Au cours d’inspections menées en 2015, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a mis en évidence des non conformités réglementaires dans l’activité de la société MEDICAL PRODUCTION relatives à leurs implants dentaires I-CONE et HE.

AMELI répond à nouveau !

Après plus de 12 mois d’interruption le site de l’assurance maladie a réouvert la consultation en ligne des tiers payants pour les praticiens spécialistes inscrits régulièrement à l’ordre.

Cette injustice est enfin réparée même si on peut encore regretter le manque de réactivité des services informatiques de la CPAM.

ameli.fr