Chirurgie orale, mensonge et vidéo

Dernière mise à jour : 22 juillet 2017


Une vidéo de promotion pour notre spécialité circule actuellement sur le net et son contenu semble fort peu apprécié par certains universitaires de chirurgie maxillo-faciale. Cette réaction est normale car outre des dispositions historiques assez belliqueuses à notre égard, nombre de ces gens là sont aussi tatillons et n’aiment pas que l’on marche sur ce qu’ils croient être leurs plates-bandes. Qu’on se rassure nous ne sommes pas les seuls, ils n’aiment pas beaucoup non plus leurs collègues ORL (chirurgie des cancers cervico-faciaux), ophtalmologistes (chirurgie des paupières) ou plasticiens (chirurgie esthétique de la face).


Une inexactitude s’est toutefois glissée dans cette vidéo, en effet il y est dit que le chirurgien oral est compétent en chirurgie orthognatique. Ce n’est pas le cas, il n’est pas compétent parce-qu’il n’est pas formé à cela au cours de son cursus normal. Par contre on peut affirmer de plein droit que la chirurgie orthognatique rentre dans la capacité professionnelle du chirurgien oral [1]. A charge pour lui de se former à cette pratique - certains vont au Canada - et des ORL Français (tiens, tiens …) acceptent de former les praticiens sans discrimination d’origine.


Actuellement ces universitaires de CMF semblent engagés dans un bras de fer avec les auteurs de la vidéo et menacent de rétorsions les internes en cours de formation. Ceci en dit long sur la capacité argumentaire de ce corps enseignant quoique nous commençons a être habitués aux coups portés sous la ceinture.


Nous avons dans notre pays les meilleurs chirurgiens maxillo-faciaux, c’est une très belle spécialité et il est normal qu’elle attire les plus jeunes. Certains CMF refusent l’évolution de leur profession, cela les regarde, mais cela ne leur donne pas le droit de stopper par des moyens outranciers ceux qui ont le souhait de se former. Le chirurgien oral est capable de pratiquer la chirurgie orthognatique quelle que soit sa filière d’origine. Mais attention, capable ne signifie pas compétent !


Ph. Lapeyrie


[1Cf. l’article sur l’analyse du code de la santé publique

AMELI répond à nouveau !

Après plus de 12 mois d’interruption le site de l’assurance maladie a réouvert la consultation en ligne des tiers payants pour les praticiens spécialistes inscrits régulièrement à l’ordre.

Cette injustice est enfin réparée même si on peut encore regretter le manque de réactivité des services informatiques de la CPAM.

ameli.fr

Les 10 priorités de l’Ordre des Chirurgiens Dentistes

En deuxième priorité l’Ordre revendique la défense de la capacité professionnelle pleine et entière du chirurgien-dentiste.

Dans cet esprit, et c’est la troisième priorité, il s’agit d’inscrire la spécialité de « chirurgie orale » à l’annexe V-3 de la directive européenne 2005-36 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles. Cette inscription permettra aux praticiens d’exercer automatiquement leur spécialité dans les États membres qui reconnaissent cette spécialité.

La belle affaire

100% des DESCO médecine passent en commission de qualification de stomatologie alors qu’une minorité de DESCO dentaire s’inscrit à l’ordre comme spécialiste.

A qui profite la spécialité en chirurgie orale ?